vendredi, mars 5, 2021

Sur prescription de l’OMC, le Cameroun prépare un Programme national d’élaboration des normes pour 2022

Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de...
Accueil Société Energie électrique: Le Réseau interconnecté nord bénéficie de 8 mégawatts de plus

Energie électrique: Le Réseau interconnecté nord bénéficie de 8 mégawatts de plus

C’est le résultat de la mise en marche des groupes électrogènes le 19 février 2021 par le directeur central de la production d’ENEO, Chebienka Leslie Langsi.

Le Réseau interconnecté nord (RIN) vient de bénéficier de huit mégawatts (MW) de plus. C’est le résultat du démarrage de neuf groupes électrogènes le 19 février 2021 à la Centrale thermique de Ngaoundéré par le directeur central de la production d’ENEO, Chebienka Leslie Langsi.

Le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 22 février 2021 rapporte qu’une «citerne mobile remplie de gasoil alimente les neuf groupes électrogènes et leurs transformateurs encastrés dans des conteneurs… leurs moteurs tournent désormais à plein régime pour libérer 8 mégawatts de plus dans le Réseau Interconnecté Nord».

«Leur bruit assourdissant sur le site et le grincement des jeux de barres électriques attestent le démarrage effectif de ladite centrale. Au poste de Ngaoundéré situé non loin de là, dans la salle de cellule, l’armoire électrique qui affichait zéro MW au départ est passée à 8 MW», poursuit notre confrère.

Pour le gouverneur de la région, Kildadi Taguiéké Boukar, qui a assisté à cette cérémonie: «c’est un soulagement parce que la mise en activité de cette centrale va booster les activités économiques de nos populations. Nous invitons la population à se rassurer de ce que les pouvoirs publics tiennent toujours leurs promesses», peut-on lire.

Sur le site en chantier, les travaux de génie civil devant abriter les cuves de gasoil en béton sont presque terminés. Mais, «pour soulager la population et les clients, nous n’avons pas attendu la fin de ces travaux prévus entre mars et avril pour démarrer la centrale thermique. D’où l’idée de trouver un moyen devant alimenter les groupes déjà installés pour la rendre fonctionnelle. Nous avons eu recours à des citernes mobiles qui se relayent afin d’assurer une alimentation continue des machines», a expliqué le directeur central de la production d’ENEO au reporter du journal.

Enfin, «nous avons transféré les 20 MW d’Ahala à Djamboutou (12 MW) et à Ngaoundéré (8 MW). C’est l’occasion de remercier nos clients pour leur compréhension», a conclu Chebianka Leslie Langsi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Le plus populaire

Sur prescription de l’OMC, le Cameroun prépare un Programme national d’élaboration des normes pour 2022

Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de...

Liste des 37 Lions Indomptables convoqués/Meyapya Fongain: «C’est une énorme surprise, je ne m’attendais pas… Je suis ravi, c’est l’échelon que tout sportif rêve...

Le joueur de Fauve Azur de Yaoundé s’est exprimé dans une interview accordée à FECAFOOT TV. Le sélectionneur des...

APE : malgré la baisse des tarifs douaniers sur les véhicules, les carburants… les recettes augmentent au Cameroun

L’administration douanière camerounaise a collecté 119 milliards de FCFA de recettes au cours des deux premiers mois de l’année 2021, a-t-on appris...

BOSS LEVEL (SORTIE MONDIALE)

Dimanche 14 mars – 18h (Vostfr) Dimanche 21 mars – 18h (VF) Mercredi 24 mars –...