vendredi, mars 5, 2021

Sur prescription de l’OMC, le Cameroun prépare un Programme national d’élaboration des normes pour 2022

Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de...
Accueil Économie Modernisation de l’élevage: plus de 10,2 milliards de FCFA pour le Projet...

Modernisation de l’élevage: plus de 10,2 milliards de FCFA pour le Projet de développement de l’élevage en 2021

Le Comité de pilotage du Projet de développement de l’élevage (PRODEL) a voté un budget de 10,2 milliards de FCFA pour la session 2021. Les travaux présidés par le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales (MINEPIA), Dr Taïga, se sont tenus le 5 février 2021 à Yaoundé. D’après le ministre, cette 4ème session du Comité de pilotage avait pour objectif, l’adoption du budget du PRODEL

Dans son édition en kiosque ce 8 février 2021, le quotidien national bilingue Cameroon Tribune rapporte que cette enveloppe va servir à la modernisation du secteur de l’Elevage.

Dans les colonnes du journal, le patron de l’Elevage au Cameroun est revenu sur la mission première du PRODEL, fruit de la coopération entre le Cameroun et la Banque mondiale, «qui est notamment de relever la qualité du système de production par le financement de plans d’affaires. Un montant de 4 milliards de F a d’ailleurs été attribué à ce volet. Il s’agit aussi d’accompagner les petits producteurs et d’améliorer génétiquement le système de production. A ce sujet, Dr Taiga a parlé d’une remise de génisses importées prévue dans deux semaines aux producteurs qui se sont engagés dans des plans d’affaires sur la production laitière».

Nabil Chaherli, le chef du projet à la Banque Mondiale, a dit la satisfaction de l’institution pour ce projet, qui selon lui, «améliore les services publics d’élevage et qui s’est aussi fixé un objectif important pour l’accompagnement du secteur privé à partir du développement de plans d’affaires. D’après lui, ce projet qui a démarré depuis 2017 est aussi très important pour la résilience du secteur. Il s’agit de faire face à des situations de crise, améliorer l’alimentation, les aspects de reproduction, de commercialisation du secteur de l’élevage qui représente un enjeu majeur», lit-on.

Aussi, d’autres résultats sont attendus en termes de mise en œuvre finale du projet. Nabil Chaherli a d’ailleurs insisté sur l’atteinte des objectifs du projet afin que les décaissements soient améliorés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

Le plus populaire

Sur prescription de l’OMC, le Cameroun prépare un Programme national d’élaboration des normes pour 2022

Charles Booto à Ggon, le Directeur général de l’Agence des normes et de la qualité (Anor), a lancé, pour la période de...

Liste des 37 Lions Indomptables convoqués/Meyapya Fongain: «C’est une énorme surprise, je ne m’attendais pas… Je suis ravi, c’est l’échelon que tout sportif rêve...

Le joueur de Fauve Azur de Yaoundé s’est exprimé dans une interview accordée à FECAFOOT TV. Le sélectionneur des...

APE : malgré la baisse des tarifs douaniers sur les véhicules, les carburants… les recettes augmentent au Cameroun

L’administration douanière camerounaise a collecté 119 milliards de FCFA de recettes au cours des deux premiers mois de l’année 2021, a-t-on appris...

BOSS LEVEL (SORTIE MONDIALE)

Dimanche 14 mars – 18h (Vostfr) Dimanche 21 mars – 18h (VF) Mercredi 24 mars –...